Imprimer (nouvelle fenêtre)

Jobs et stages

Le Conseil général vous aide à passer le BAFA


Vous aimez les enfants et animer des activités ne vous fait pas peur ? Avec un brin d'autorité et une bonne humeur contagieuse, vous avez le profil requis pour devenir animateur pour enfants en centres de vacances. Le diplôme clé pour ce job d'été, c'est le BAFA.


Le BAFA (Brevet d'aptitude à la fonction d'animateur) est un diplôme non-professionnel pour devenir animateur de centre de loisirs et de vacances. Il faut avoir 17 ans révolus le premier jour de la formation du BAFA et 18 ans au moment de la validation du diplôme.

La formation se déroule en trois stages : théorique, pratique et spécialisation. Le stage théorique dure environ une semaine. Il initie à la fonction d'animateur et vous permet d'acquérir des techniques d'animation. Le stage pratique, d'au moins 2 semaines, est une mise en situation. Le stage de spécialisation, enfin, vous forme à une fonction particulière (un sport, une activité ou bien l'accompagnement de jeunes handicapés). Il dure entre 6 et 8 jours et doit impérativement être exécuté dans les 18 mois qui suivent le stage pratique. La totalité de la formation doit s'effectuer en 30 mois maximum.

Une aide à la formation est accordée par le Conseil général. En mars 2012, cette aide a été revalorisée pour passer de 120€ à 200€

Infos pratiques

Remplissez le formulaire de demande de subvention pour passer le BAFA :

  • Combien gagne un animateur ? Environ le SMIC.
  • Coût total de la formation : Jusqu'à 1 000 €
  • Aides pour la formation : - Subvention de 200 € / personne pour le stage de perfectionnement par le Conseil général de Seine-et-Marne. - Aide jusqu'à 250 € pour l'ensemble de la formation par la direction départementale Jeunesse et Sports. Ces aides sont attribuées prioritairement aux jeunes lycéens et étudiants boursiers, aux bénéficiaires du RMI, ainsi qu'aux demandeurs d'emploi non indemnisés. - D'autres structures (CAF, certaines communes, certaines ANPE, certains Comités d'entreprises...) peuvent aussi participer aux frais.